Jean Lassègue – Turing, entre le formel de Hilbert et la forme de Goethe

Patricia Hernandez – La décoloration de la préposition ‘sur’ : Une explication en termes d’intégration conceptuelle
19 février 2008
Jean Lassègue – Religion et Cognition
1 décembre 2008
Tout montrer

Jean Lassègue – Turing, entre le formel de Hilbert et la forme de Goethe

J. Lassègue, CNRS, LIAS/ IMM

article publié dans la revue ’Matière Première’, n°3, 2008 : 57-70

 

Télécharger le PDF

 

Les travaux de Turing (1912-1954) s’inscrivent principalement dans deux traditions scientifiques. La première, de nature formaliste, a le statut du calcul pour objet : Turing s’y est distingué en réussissant à circonscrire le domaine du calculable par opposition à celui de l’incalculable ; la deuxième, proche de la Naturphilosophie, assigne à la notion de forme naturelle et en particulier à celle de forme biologique, un rôle central : Turing y a produit un modèle chimique dit de « réaction-diffusion » visant à expliquer l’apparition des formes biologiques à partir d’un substrat indifférencié.

Comments are closed.