Jean Lassègue – Séance d’Introduction du séminaire Forme symbolique

Télécharger le PDF

Pour décrire la perspective que l’on compte suivre dans les séances de ce séminaire, il faut commencer par dresser un état des lieux assez vaste de la problématique générale des Formes Symboliques qui embrasse l’épistémologie, la philosophie, les sciences cognitives et les sciences de la culture de l’autre. Par souci de clarté, je vais regrouper épistémologie et philosophie d’une part et sciences cognitives et sciences de la culture de l’autre. Une raison à cela : en philosophie, c’est la perspective épistémologique de la naturalisation qui fait le cœur de la problématique des Formes Symboliques et c’est la perspective de la naturalisation qui oriente, par contrecoup, l’interaction ou le divorce entre sciences cognitives et sciences de la culture.

Jean Lassègue – La genèse des concepts mathématiques, entre science de la cognition et science de la culture

La version pdf du texte est téléchargeable ici

En faisant remarquer que le problème du fondement des mathématiques n’est pas seulement un
problème logique mais bien plutôt un problème d’épistémologie cognitive exigeant de retracer la genèse des
concepts étudiés, on est généralement prêt à accorder un rôle à l’historicité et à l’intersubjectivité dans le développement des concepts mathématiques. Cependant, cet appel à l’historicité et à l’intersubjectivité est plus
une position de principe qu’une mise en œuvre effective parce que l’on s’en tient habituellement soit à une analyse de facture cognitiviste ayant trait aux bases motrices de la perception du Sujet, soit à une analyse de facture phénoménologique où intervient le corps incarné. Dans les deux cas, l’appel à l’histoire et à l’intersubjectivité est à la fois admis et rejeté en fin d’étude comme s’il était finalement extérieur à la démarche.

Jean Lassègue – Note sur l’actualité de la notion de forme symbolique

Télécharger le PDF

Article publié dans Methodos (2002, 2 : 155-182).

L’article montre comment la notion de forme symbolique telle qu’elle a été définie par Cassirer au début des années vingt permet de critiquer certains présupposés du modèle néo-darwinien contemporain touchant la question de l’origine du langage.