Jean Lassègue, « Séminaire ‘Formes Symboliques' »

Intervention liminaire

Inauguration du séminaire le 15 octobre 2002

Pour décrire la perspective que l’on compte suivre dans les séances de ce séminaire, il faut commencer par dresser un état des lieux assez vaste de la problématique générale des Formes Symboliques qui embrasse l’épistémologie, la philosophie, les sciences cognitives et les sciences de la culture de l’autre. Par souci de clarté, je vais regrouper épistémologie et philosophie d’une part et sciences cognitives et sciences de la culture de l’autre. Une raison à cela : en philosophie, c’est la perspective épistémologique de la naturalisation qui fait le cœur de la problématique des Formes Symboliques et c’est la perspective de la naturalisation qui oriente, par contrecoup, l’interaction ou le divorce entre sciences cognitives et sciences de la culture […]

La version intégrale du texte est téléchargeable ici en format PDF

Jean Lassègue – Séance d’Introduction du séminaire Forme symbolique

Télécharger le PDF

Pour décrire la perspective que l’on compte suivre dans les séances de ce séminaire, il faut commencer par dresser un état des lieux assez vaste de la problématique générale des Formes Symboliques qui embrasse l’épistémologie, la philosophie, les sciences cognitives et les sciences de la culture de l’autre. Par souci de clarté, je vais regrouper épistémologie et philosophie d’une part et sciences cognitives et sciences de la culture de l’autre. Une raison à cela : en philosophie, c’est la perspective épistémologique de la naturalisation qui fait le cœur de la problématique des Formes Symboliques et c’est la perspective de la naturalisation qui oriente, par contrecoup, l’interaction ou le divorce entre sciences cognitives et sciences de la culture.